Annie Leibovitz et moi…

Annie Leibovitz et moi...

Mais qui est Annie Leibovitz? Et que vient-elle faire sur un blog de photographe de mariage à Annecy?

Pour le profane, elle est l’une des plus grandes portraitistes du siècle passé et présent et plus généralement l’une des plus célèbres photographes de célébrités qui font les unes de Vogue et Vanity Fair depuis les années 80, des stars d’hollywood aux familles royales et présidentielles.

Pour le photographe passionné, Annie Leibovitz est une légende vivante (c’est la Bibliothèque Nationale Américaine qui le dit), celle qui a suivi les Rolling Stones en tournée dans les années 70, celle qui a pris la dernière photographie de John Lennon, quelques heures seulement avant son assassinat, celle qui a couvert le Water Gate et le départ de Nixon depuis la Maison Blanche, ou celle qui a immortalisé Demi Moore nue et enceinte au début des années 90. Une grande figure de la photographie en somme.

Pour le photographe de mariage, elle est un regard, une approche de l’humain, dénuée de technique érudite, d’éclairages complexes et irréalistes. Elle est celle qui semble saisir la nature profonde et belle de celui qu’elle regarde, avec des images intemporelles, suspendues, aériennes, sobres et naturelles. Celle qui sort volontiers de son studio pour se rendre sur place, là où les artistes vivent et créent. Celle qui a appris à regarder avant d’apprendre à photographier, et qui se délecte aussi bien en lumière naturelle qu’artificielle. Celle dont le seul objectif est de saisir le vrai, quitte à user d’artifices…

Alors quand Annie Leibovitz sort une masterclass, le profane, le passionné et le photographe du mariage y voit forcément la lumière et l’inspiration, comme un magicien qui, à grand renfort de publicité, décide de dévoiler tous ses secrets.

Et après plus de trois heures de partage, on en sort un peu mitigé je dois l’admettre. Certes, Annie Leibovitz nous raconte sa vision de la photographie, son approche sur certaines séances, ses sources d’inspiration, son histoire, et nous dévoile dans les grandes lignes sa manière de travailler, de la préparation de la séance à l’édition des photos. Certes, on prend un réel plaisir à l’écouter décrire la vie d’une photographe en tournée avec Mick Jagger, ou à quel point la Reine d’Angleterre peut être intimidante. Et oui, on se laisse aller à se sentir le disciple d’un grand maître le temps de quelques heures. Ces seuls arguments devraient suffire à justifier l’investissement pour un cours pas vraiment comme les autres.

Et pourtant.. Pourtant, pour ceux qui auront lu « Annie Leibovitz At Work », sorti en 2008, vous y trouverez les mêmes images (à l’exception seule du shooting organisé pour la masterclass..), les mêmes anecdotes, et les mêmes explications techniques sur la lumière, le studio, le matériel, etc. Bref, un peu la même chose, à la différence près que le livre se touche, se range et se ressort autant que de besoin..

A défaut d’alternative, donc, cette Masterclass reste une aubaine avec un arrière goût de déjà-vu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *